Skip to main content

Aestheticizing Cultural Policy in France, 1789-1815

Aestheticizing Cultural Policy in France, 1789-1815
L’esthétique des politiques culturelles sous la Révolution et l’Empire 1789-1815

University of Warwick Saturday 1st July & Sunday 2nd July 2017 (preceded by a melodrama workshop Friday 30th June)

The period from 1789 to Napoleon’s second abdication in 1815 is one marked by profound transformation in all domains, including the arts – not least because the role of the state in cultural production was a matter of key concern for both the Revolutionaries and the Imperial administration. The last two decades have a seen a resurgence of interest in revolutionary culture, producing valuable insights into spectatorship, participation, propaganda, symbolism and transparency. This attention has only patchily been extended to the Napoleonic period, however, leaving the consensus that Imperial control stifled artistic creativity little challenged. This conference seeks to explore the relationship between politics and art in this period by re-examining the way that creative agents and institutions engaged with and negotiated around cultural policies.

Studies of theatre at the time, for example, often make much of regulations and edicts (the 1791 freedom of the theatres law or the 1806/1807 imperial decrees) but there is ample evidence that theatrical practice, especially in the provinces, did not always comply with the state’s desire to impose control. Is this also the case for other artistic production such as music, painting, or literature? This conference will focus in detail on the discrepancies between the legislation, production and reception of literary and artistic works, in order to establish continuities and discontinuities in the actions of the various political regimes – and the reactions of creative agents – at a time of considerable social and political upheaval.

We welcome paper proposals on the following themes

aesthetics
genre
the emergence of a new public
the book trade
the creation of institutions
the abolition of privilege
censorship and surveillance
theatre reform
prizes
festivals
monuments
processes of adaptation
ideas of authorship

Abstracts (max. 300 words) for 20-minute papers should be sent, with a short biography, to napoleonictheatre@gmail.com by 15 January 2017. The conference languages will be English and French. For more information please contact the conference organiser katherine.astbury@warwick.ac.uk .
The conference is organised and supported by the AHRC-funded research project French Theatre of the Napoleonic Era based at the University of Warwick.

La période de 1789 à la seconde abdication de Napoléon en 1815 est marquée par des transformations profondes dans tous les domaines. Les arts n’y échappent pas. Le rôle de l’État dans la culture devint une question clé pour les révolutionnaires et pour l’administration impériale. Si on possède déjà de belles vues d’ensemble sur la production culturelle de l’époque, il est temps de regarder de plus près la dynamique et le décalage entre la législation, la production et la réception d’œuvres littéraires et artistiques, de mettre l’accent sur la tension, voire la contradiction entre la politique culturelle voulue et la réalité. Par exemple, depuis longtemps, on réduit l’étude du théâtre aux règlements et décrets (1791 loi Chapelier, 1806-1807 décrets impériaux). Or de nombreux exemples montrent que la pratique théâtrale, surtout en province, échappe à l’emprise directe du pouvoir. Si la politique culturelle s’avère moins réussie pour le théâtre que les décrets ne laissent penser, est-ce aussi le cas pour d’autres domaines (musique, peinture, littérature) ? Ce colloque vise à reconsidérer les actions en faveur des arts de 1789 à 1815 et de mieux établir les continuités et discontinuités dans les actions des régimes politiques à cette époque charnière.

Afin de nuancer le panorama des politiques culturelles sous la Révolution et l’Empire, nous invitons des contributions pour un ouvrage collectif qui suivra ce colloque. Les sujets abordés ne concerneront pas que les politiques culturelles intentionnées mais aussi la réalité pratique à travers les thèmes suivants :

L’esthétique
Le genre
L’émergence d’un nouveau public
La librairie
Les subventions
La création/ maintient d’Institutions (l’Académie française, l’Institut)
Le mécénat
L’abolition des privilèges
La censure
La surveillance
La réforme des théâtres
Les prix
Les fêtes
Les monuments
Nous cherchons à dégager les lignes de force de la politique culturelle de l’époque, ses succès, ses revers afin de mieux cerner les rapports entre la cité républicaine et l’état impérial et la culture, l’art et le pouvoir.

Veuillez envoyer une brève biobibliographie et votre soumission de proposition (de 2000 caractères) pour une communication de 20 minutes à napoleonictheatre@gmail.com avant le 15 janvier 2017. Les langues du colloque seront le français et l'anglais. Pour tout renseignement, contactez katherine.astbury@warwick.ac.uk .

Ce colloque fait partie d’un projet à l’université de Warwick sur Le Théâtre en France pendant l’époque napoléonienne soutenu par le Arts and Humanities Research Council du Royaume-Uni.